Catégories
livre prix litteraire

Premières sélections du jury du prix Renaudot 2020

Le jury du prix Renaudot a dévoilé, ce mardi 8 septembre,  les premières sélections de son édition 2020.

 

Pour cette rentrée littéraire 2020, le jury du Renaudot est composé de Christian Giudicelli, Frédéric Beigbeder, Dominique Bona, Patrick Besson, Georges-Olivier Châteaureynaud, Franz-Olivier Giesbert, Louis Gardel, J.M.G. Le Clézio et Jean-Noël Pancrazi.

 

Le jury du prix Renaudot a été fortement secoué ces derniers mois par l’affaire Matzneff, après la publication du livre de Vanessa Springora, Le consentement (Grasset).
La première sélection de romans:
  • Les funambules de Mohammed Aissaoui (Gallimard)
  • Les Métamorphoses de Camille Brunel (Alma)
  • Ce qui plaisait à Blanche de Jean-Paul Enthoven (Grasset)
  • Un crime sans importance d’Irène Frain (Seuil)
  • Nature humaine de Serge Joncour (Flammarion)
  • Histoire du fils de Marie-Hélène Lafon (Buchet-Chastel)
  • L’Anomalie d’Hervé Le Tellier (Gallimard)
  • Une piscine dans le désert de Diane Mazloum (J.-C. Lattès)
  • La Grande épreuve d’Etienne de Montety (Stock)
  • Les Evasions particulières de Véronique Olmi (Albin Michel)
  • La Faucille d’or de Anthony Palou (Rocher)
  • Amrita de Patricia Reznikov (Flammarion)
  • Le Pont de Bezons de Jean Rolin (P.O.L)
  • Le Métier de mourir de Jean-René Van Der Plaetsen (Grasset)


La première sélection d’essais: 
  • Les Disparus du Joola d’Adrien Absolu (J.-C. Lattès)
  • La vie comme un livre d’Olivier Bétourné (Philippe Rey)
  • Les Villes de papier de Dominique Fortier (Grasset)
  • Roue libre de Cécile Guilbert (Flammarion)
  • L’autre Rimbaud de David Le Bailly (L’Iconoclaste)
  • Avec Pessoa de Frédéric Pajak (Noir sur blanc)
Attendons le 10 novembre 2020, pour la remise du prix chez Drouant, (Paris 2e)

 

Restons dans l’attente du cru 2020 de la rentrée littéraire, notamment le Goncourt et le Médicis.

 

 

 

Catégories
livre prix litteraire

Premières sélections du prix Médicis 2020

Le jury du Médicis a dévoilé, ce vendredi 11 septembre, une sélection de 15 romans français et une deuxième composée de 13 romans étrangers.

C’est au cœur du 6é (Paris), place de l’Odéon, dans le restaurant Le Méditerranée, que les jurés du prix Médicis ont présenté leur sélection pour 2020.

Les deuxièmes sélections ainsi qu’une liste d’essais seront révélées le 2 octobre.

La remise des prix Médicis est prévue le 6 novembre.

Les 15 romans français et francophones :

  • Emmanuel Carrère, Yoga, POL
  • Lise Charles, La Demoiselle à cœur ouvert, POL
  • Sarah Chiche, Saturne, Seuil
  • Chloé Delaume Le Cœur synthétique, Seuil
  • Pierre Ducrozet, Le Grand vertige, Actes Sud,
  • Laure Gouraige, La fille du père , POL
  • Hervé Le Tellier, l’Anomalie, Gallimard
  • Celia Levi, la Tannerie, Tristram
  • Simon Liberati, Les Démons, Stock
  • Jean-Pierre Martin, Mes fous, L’Olivier
  • Diane Mazloum, Une piscine dans le désert, JC Lattès
  • Laurent Mauvignier, Histoires de la nuit, Minuit
  • Eric Reinhardt, Comédies françaises, Gallimard
  • Marie-Eve Thuot, La Trajectoire des confettis, Editions du Sous-Sol
  • Camille de Toledo, Thésée, sa vie nouvelle, Verdier

Les 13 romans étrangers :

  • Eva Baltasar, Permafrost, Verdier, traduit par Annie Bats
  • Brit Bennett, L’Autre moitié de soi, Autrement, traduit par Karine Lalechère
  • Jeanine Cummins, American Dirt, Philippe Rey, traduit par Françoise Adelstain et Christine Auché
  • Lucie Ellman, les Lionnes, Seuil, traduit par Claro
  • Gyrdir Eliasson, la Fenêtre au sud, La Peuplade, traduit par Catherine Eyjolfsson
  • Yaa Gyasi, Sublime royaume, Calman Lévy , traduit par Anne Damour
  • Nazanine Hozar, Aria, Stock, traduit par Marc Amfreville
  • Deborah Levy, le coût de la vie et Ce que je ne veux pas savoir , Editions du sous-sol, traduits par Céline Levy
  • Colum McCann, Apeirogon, Belfond, traduit par Clément Baude
  • Antonio Muñoz Molina, Un promeneur solitaire dans la foule, Seuil, traduit par Isabelle Gugnon
  • Ghazi Rabihavi, Les garçons de l’amour, Serge Safran, traduit par Christophe Balaÿ
  • Jon Kalman Stefansson, Lumière d’été, puis vient la nuit, Grasset, traduit par Eric Boury
  • Charles Yu, Chinatown, intérieur, Aux Forges de Vulcain, traduit par Aurélie Thiria-Meulemans
Cette sélection s’annonce de bonne qualité tout comme celle du Goncourt.

Cette année, le jury du Médicis réunit Marianne Alphant, Michel Braudeau, Marie Darrieussecq, Dominique Fernandez, Anne Garreta, Patrick Grainville, Andreï Makine, Frédéric Mitterrand, Pascale Roze et Alain Veinstein.

Catégories
livre

Première sélection du Goncourt 2020

L’académie Goncourt a dévoilé mardi 15 septembre une première liste de 15 romans.

Première sélection du Goncourt 2020 1

L’académie Goncourt, présidée par Didier Decoin, se compose d’Eric-Emmanuel Schmitt, Pascal Bruckner, Paule Constant, Patrick Rambaud, Tahar Ben Jelloun, Camille Laurens, Françoise Chandernagor, Philippe Claudel et Pierre Assouline.

Voici la première sélection de ce prix Goncourt

  • Les impatientes de Djaïli AMADOU AMAL (Emmanuelle Collas)
  • Héritage de Miguel BONNEFOY (Rivages)
  • Yoga de Emmanuel CARRÈRE (P.O.L)
  • Saturne de Sarah CHICHE (Seuil)
  • Un crime sans importance d’Irène FRAIN (Seuil)
  • Chavirer  de Lola LAFON (Actes Sud)
  • L’anomalie de Hervé LE TELLIER (Gallimard)
  • Mes fous de Jean-Pierre MARTIN (L’Olivier)
  • Les funambules de Mohammed AÏSSAOUI (Gallimard)
  • Saturne de Sarah CHICHE (Seuil)
  • Les roses fauves de Carole MARTINEZ (Gallimard)
  • La Société des Belles Personnes de Tobie NATHAN (Stock)
  • La chambre des dupes de Camille PASCAL (Plon)
  • L’historiographe du Royaume de Maël RENOUARD (Grasset)
  • L’enfant céleste de Maud SIMONNOT (L’Observatoire)
  • Thésée, sa vie nouvelle de Camille de TOLEDO (Verdier).

Pour le Goncourt des lycéens, qui sera remis le 26 novembre, Carole Martinez ne figure pas sur la liste.

Elle a, en effet, gagné ce prix en 2011 pour Du domaine des murmures (Gallimard).

 

Gallimard place trois titres (4 avec P.O.L) devant Le Seuil qui classe deux titres (3 avec L’Olivier).

 

 

 

 

Catégories
livre

Mojitos Limonades et autres mélanges vient de sortir.

C’est fait ! Après quelques mois de gestation et quelque peu de retard, je viens de sortir, chez Amazon, mon nouveau bébé : Mojitos limonades et autres mélanges.

 

Au cours des dernières années, le mojito est devenu un cocktail de base dans les fêtes et les bars estivaux à travers le monde.

L’été est enfin là et avec lui arrive le temps des soirées cocktails entre amis !

Ce simple mélange de rhum, de feuilles de menthe fraîches et de jus de citron vert servi sur de la glace avec un soupçon de soda est la boisson parfaite pour se rafraîchir par une journée chaude et ensoleillée.

En plus des mojitos, vous trouverez également des caïpirinhas, des Juleps, des limonades ainsi que des cocktails sans alcool.

En fait, si vous avez sous la main des fruits frais de toutes sortes, vous trouverez probablement plus qu’assez de façons délicieuses et rafraîchissantes de les utiliser.

Si la légende raconte que son histoire remonterait au début du 16ème siècle, la recette que l’on connaît aujourd’hui a été mise au point au 20ème siècle, lorsque le tafia, ancêtre du rhum industriel, a été remplacé par le rhum lui-même et que le citron a été ajouté à ce mélange devenu célèbre à travers le monde. 

mojito
Couverture Mojitos limonades et autres mélanges

 

Il existe de nombreuses variétés de rhum, en fonction, entre autres, de l’origine de la distillation (jus de canne à sucre ou mélasse), du mode de distillation et d’extraction, de la durée du vieillissement, de l’endroit où il est cultivé et de sa saveur.

Par la suite, le rhum constitue l’une des plus grandes catégories de spiritueux. Pour un mojito, je recommanderais un rhum plus léger, comme le Bacardi, le Cruzan, l’Havana club, l’Old Nick, le Saint James. Vous pourriez utiliser un rhum plus foncé ou vieilli, mais j’ai trouvé que les agrumes et la menthe fonctionnent mieux avec les plus clairs. Certains rhums aromatisés, comme le Bacardi Limon ou le Cruzan Guava, ajoutent également une touche de fraîcheur au mojito. (Gardez à l’esprit que je ne fais que parler du mojito ; il y a beaucoup de grands rhums âgés mentionnés dans ce livre à utiliser avec d’autres types de boissons mélangées, dont le mojito n’est qu’un exemple).


Dans ce livre, je vous propose de retrouver de nombreuses recettes à tester sous toutes ses formes et saveurs.

Il est disponible pour Kindle et vous pouvez le retrouver ici.


Avec ou sans alcool, son goût peut nous rendre addict.

A consommer avec modération bien sur.

ce-livre.com - Mojitos Limonades et autres mélanges vient de sortir.

C'est fait ! Après quelques mois de gestation et quelque peu de retard, je viens de sortir, chez Amazon, mon nouveau bébé : Mojitos limonades et autres mélanges.

URL: https://www.ce-livre.com/

Catégories
journée

Soutenons nos soignants

Ils sont là pour nous et se battent jour et nuit.

Soutenons nos soignants. Soutenons les !






France Bleu rend hommage « à nos héros du quotidien » avec Soprano
France Bleu



« A nos héros du quotidien » devient l’hymne national France Bleu pour rendre hommage aux personnels sur le terrain face au COVID 19

Ils sont en première ligne sur le terrain face au Coronavirus : soignants, chercheurs, commerces alimentaires, agents de propreté, enseignants, forces de l’ordre, agents de la fonction publique, pompiers, bénévoles….

Chaque soir à 20h, toute la France Bleu se met aux fenêtres pour les applaudir, les remercier et les soutenir !

Catégories
journée

Journée du fromage 2020

Journée bien sur annulée bien sur pour cause de COVID-19

fete du fromage
journée nationale du fromage 2020

Le ministère des Solidarités et de la Santé actualise ses recommandations régulièrement pour protéger votre santé et vous recommander les bons gestes à adopter face au Coronavirus COVID-19. 

Face aux infections, il existe des gestes simples pour préserver votre santé et celle de votre entourage :

  • Se laver les mains très régulièrement
  • Tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir
  • Saluer sans se serrer la main, éviter les embrassades
  • Utiliser des mouchoirs à usage unique et les jeter
  • Éviter les rassemblements, limiter les déplacements et les contacts

J’ai des symptômes (toux, fièvre) qui me font penser au COVID-19 : je reste à domicile, j’évite les contacts, j’appelle un médecin avant de me rendre à son cabinet ou j’appelle le numéro de permanence de soins de ma région. Je peux également bénéficier d’une téléconsultation.

Si les symptômes s’aggravent avec des difficultés respiratoires et signes d’étouffement, j’appelle le SAMU- Centre 15.

Qui est considéré comme une personne « à risque » ?

  • les personnes âgées de 70 ans et plus ;
  • les patients présentant une insuffisance rénale chronique dialysée, une insuffisance cardiaque stade NYHA III ou IV
  • les patients aux antécédents cardiovasculaires : hypertension artérielle compliquée, antécédents d’accident vasculaire cérébral ou de coronaropathie, chirurgie cardiaque, insuffisance cardiaque stade NYHA III ou IV ;
  • les diabétiques insulinodépendants non équilibrés ou présentant des complications secondaires à leur pathologie ;
  • les personnes présentant une pathologie chronique respiratoire susceptible de décompenser lors d’une infection virale ;
  •  les patients présentant une insuffisance rénale chronique dialysée ;
  • les personnes avec une immunodépression congénitale ou acquise (médicamenteuses : chimiothérapie anti cancéreuse, immunosuppresseur, biothérapie et/ou une corticothérapie à dose immunosuppressive, infection à VIH non contrôlé avec des CD4 <200/mm³, consécutive à une greffe d’organe solide ou de cellules souche hématopoïétiques, atteints d’hémopathie maligne en cours de traitement, présentant un cancer métastasé) ;
  • les malades de cirrhose au stade B au moins ;
  • les femmes enceintes à partir du 3eme trimestre de grossesse ;
  •  les personnes présentant une obésité morbide (indice de masse corporelle > 40kg/m²)

Quel comportement individuel adopter face au Coronavirus ?

Si je n’ai pas de symptômes j’applique les gestes barrières (je me lave les mains très régulièrement, je tousse et j’éternue dans mon coude, j’utilise des mouchoirs à usage unique, je salue sans serrer la main et j’évite les embrassades Je réduis mes sorties au strict nécessaire : travail (si télétravail impossible), courses et visites médicales indispensables.


Si je n’ai pas de symptômes mais que j’ai eu un contact étroit ou je vis avec une personne malade du COVID-19 : je m’isole à domicile, je réduis strictement mes sorties sauf pour ravitaillement alimentaire, j’applique les gestes barrières (je me lave les mains très régulièrement, je tousse et j’éternue dans mon coude, j’utilise des mouchoirs à usage unique, je salue sans serrer la main et j’évite les embrassades), je prends ma température 2 fois par jour et j’auto-surveille les symptômes de la maladie, je fais du télétravail.

Si je suis un professionnel de santé ne présentant pas de symptômes mais que j’ai eu un contact avec une personne malade du COVID-19 en l’absence de mesures de protection appropriées : je m’auto-surveille en prenant ma température 2 fois par jour, j’applique les gestes barrières (je me lave les mains très régulièrement, je tousse et j’éternue dans mon coude, j’utilise des mouchoirs à usage unique, je salue sans serrer la main et j’évite les embrassades), je porte un masque sur mon lieu de travail et avec les malades pendant 14 jours, je contacte un médecin et me fait tester systématiquement en cas d’apparition de symptômes.
Si j’ai des symptômes évocateurs de COVID 19 (toux, fièvre, difficultés respiratoires) : j’appelle mon médecin traitant ou un médecin par téléconsultation, je n’appelle le 15 que si j’ai des difficultés respiratoires ou si j’ai fait un malaise, je m’isole strictement à domicile. Je me fais tester uniquement si je suis une personne fragile ou à risque, si je présente des signes de gravité, si je suis déjà hospitalisé, si je suis un professionnel de santé, si je suis une personne fragile en structure collective (EPHAD, handicap). Les tests en ambulatoire, avec prélèvements à domicile, sont possibles. Si je n’appartiens à aucune de ces catégories, un médecin effectue le diagnostic sur signes cliniques.
Si je suis testé positif ou si je suis diagnostiqué cliniquement : je reste strictement à domicile, si j’ai un rendez-vous médical indispensable je porte un masque pour m’y rendre. En cas de difficulté respiratoire, j’appelle le 15. Je me fais prescrire un arrêt de travail par mon médecin. Selon ma situation, je m’auto-surveille, ou mon médecin met en place un protocole de surveillance. Mon isolement sera levé 48h après la résolution complète des symptômes.

Si j’ai des symptômes évocateurs de COVID 19 (toux, fièvre, difficultés respiratoires) : j’appelle mon médecin traitant ou un médecin par téléconsultation, je n’appelle le 15 que si j’ai des difficultés respiratoires ou si j’ai fait un malaise, je m’isole strictement à domicile. Je me fais tester uniquement si je suis une personne fragile ou à risque, si je présente des signes de gravité, si je suis déjà hospitalisé, si je suis un professionnel de santé, si je suis une personne fragile en structure collective (EPHAD, handicap). Si je n’appartiens à aucune de ces catégories, un médecin effectue le diagnostic sur signes cliniques. Les tests en ambulatoire sont possibles.

Si je suis testé positif ou si je suis diagnostiqué cliniquement : je reste strictement à domicile, si j’ai un rendez-vous médical indispensable je porte un masque pour m’y rendre. En cas de difficulté respiratoire, j’appelle le 15. Je me fais prescrire un arrêt de travail initial d’une durée de 7 à 14 jours, entre le 6ème et le 8ème jour j’ai un avis médical, à distance, pour faire surveiller mes symptômes. En fonction de mon état je renouvelle cet arrêt pour 7 jours supplémentaires. Mon isolement sera levé 48h après la résolution complète des symptômes.

Si je suis testé négatif, je continue d’appliquer les gestes barrières (je me lave les mains très régulièrement, je tousse et j’éternue dans mon coude, j’utilise des mouchoirs à usage unique, je salue sans serrer la main et j’évite les embrassades) et je limite mes déplacements au strict nécessaire.

Si je suis un professionnel de santé et que je présente des symptômes évocateurs du COVID-19 (toux, fièvre, difficultés respiratoires) : je contacte mon médecin, le médecin de ma structure de soin ou un médecin par téléconsultation. Je n’appelle le 15 que si j’ai des difficultés respiratoires. Je m’isole strictement à domicile et je me fais tester systématiquement. Si je suis positif, je m’isole strictement. Si je suis négatif, je peux continuer le travail.

Dois-je porter un masque ?

Le port du masque chirurgical n’est pas recommandé sans présence de symptômes. Le masque n’est pas la bonne réponse pour le grand public car il ne peut être porté en permanence et surtout n’a pas d’indication sans contact rapproché et prolongé avec un malade.

Ce sont les gestes barrières et la distanciation sociale qui sont efficaces.

Les gants sont-ils utiles ?
Non. Les gants peuvent également servir de support au virus après souillage par des gouttelettes (les sécrétions respiratoires qu’on émet quand on tousse, éternue, ou discute), qui sont le moyen de transmission du coronavirus. Porter des gants est donc inutile, sauf dans des situations très spécifiques (personnels soignants réalisant des prélèvements ou gestes à risque). Ce sont les gestes barrières (se laver fréquemment les mains, tousser dans son coude, utiliser des mouchoirs à usage unique et les jeter après utilisation) et les mesures de distanciation sociale
 
Faut-il désinfecter les surfaces ? 
Oui. Les produits de nettoyage et désinfectants couramment utilisés sont efficaces contre le COVID-19. En plus du nettoyage régulier, les surfaces qui sont fréquemment touchées avec les mains doivent être nettoyées et désinfectées deux fois par jour, notamment lorsqu’elles sont visiblement souillées. Il s’agit par exemple des poignées de porte, des boutons d’ascenseur, des interrupteurs d’éclairage, des poignées de toilettes, des comptoirs, des mains courantes, des surfaces d’écran tactile et des claviers.

Quelles mesures sanitaires sont prises pour éviter les contacts?

Le 16 mars 2020, le Président de la République a décidé de prendre des mesures pour réduire à leur plus strict minimum les contacts et déplacements sur l’ensemble du territoire à compter du mardi 17 mars à 12h00, pour quinze jours minimum. Les déplacements sont interdits sauf dans les cas suivants et sur attestation uniquement pour :

  • Se déplacer de son domicile à son lieu de travail dès lors que le télétravail n’est pas possible ;
  • Faire ses achats de première nécessité dans les commerces de proximité autorisés ;
  • Se rendre auprès d’un professionnel de santé ;
  • Se déplacer pour la garde de ses enfants ou aider les personnes vulnérables à la stricte condition de respecter les gestes barrières ;
  • Faire de l’exercice physique uniquement à titre individuel, autour du domicile et sans aucun rassemblement.
Catégories
journée

On va se régaler (la suite)

On peut retrouver ces fromages classés selon le type de pâte.

la france et ses fromages
régions de France et ses fromages


Les pâtes molles à croûte fleurie

  • Brie de Meaux, Brie de Montereau et Brie de Melun (lait de vache- bassin parisien)
  • Camembert au lait cru, Camembert au calvados (lait de vache – Normandie)
  • Chaource (lait de vache – Champagne)
  • Neufchâtel (lait de vache- Normandie)
  • Saint-Marcellin (Dauphiné)
  • Les pâtes molles à croûte lavée
  • Livarot (lait de vache – Normandie)
  • Epoisses (lait de vache – Bourgogne)
  • Maroilles (lait de Vache- Nord-Pas-de-Calais)
  • Munster (lait de vache – Alsace)
  • Pont l’Evêque (lait de vache – Normandie)
  • Mont d’Or ou vacherin du Haut-Doubs (lait de vache – Franche Comté )
  • Langres (lait de vache – Champagne)


Les pâtes pressées non cuites

  • Cantal (lait de vache – Auvergne, Limousin)
  • Saint-Nectaire (lait de vache – Auvergne)
  • Laguiole (lait de vache – Auvergne, Languedoc, Midi-Pyrénées)
  • tomme de Savoie
  • Salers (lait de vache -Cantal)
  • Reblochon (lait de vache – Rhône-Alpes)
  • Morbier (lait de vache – Franche-Comté)
  • Tome des Bauges (lait de vache – Savoie)
  • Ossau-Iraty (lait de brebis – Pays Basque)


Les pâtes pressées cuites

  • Beaufort (lait de vache – Savoie)
  • Comté (lait de vache – Franche-Comté)
  • Abondance (lait de vache – Savoie)
  • Gruyère (lait de vache – Franche-Comté)


Les pâtes persillées

  • Bleu d’Auvergne (lait de vache – Auvergne)
  • Bleu des Causses (lait de vache – Aveyron)
  • Bleu du Haut-Jura ou Bleu de Gex (lait de vache – Franche-Comté)
  • Bleu du Vercors-Sassenage (lait de vache – Dauphiné Vercors)
  • Fourme d’Ambert (lait de vache – Auvergne)
  • Fourme de Montbrison (lait de vache – Auvergne)
  • Roquefort (Lait de brebis – Aveyron)


Les chèvres

  • Chabichou du Poitou (lait de chèvre – Poitou-Charentes)
  • Charolais (lait de chèvre – Bourgogne)
  • Chevrotin (lait de chèvre – Savoie)
  • Crottin de Chavignol (lait de chèvre – Berry)
  • Pélardon (lait de chèvre – Languedoc-Roussillon)
  • Picodon (lait de chèvre – Drôme et Ardèche)
  • Pouligny Saint-Pierre (lait de chèvre – Berry)
  • Rocamadour (lait de chèvre – Quercy)
  • Sainte-Maure de Touraine (lait de chèvre – Touraine)
  • Selles sur Cher (lait de chèvre – Centre)
  • Valençay (lait de chèvre – Centre)
  • Mâconnais (lait de chèvre – Bourgogne)
  • Chevrotin (Savoie)


Les fromages frais

  • Brocciu Corse (lait de Brebis, chèvre – Corse)
  • La Caillebotte, (Poitou et Charentes)
  • La Faisselle (Nord de la France)
  • Greuilh (vallée de l’Ossau)

Dans la foulée du Salon de l’Agriculture et du Salon du Fromage qui se tiennent tous deux à la Porte de Versailles en mars, la Journée nationale du fromage créée en 2001, se déroulera partout en France le 27 mars, pour rappeler aux consommateurs et aux gastronomes que le fromage français au lait cru est un thème national d’importance.

Bien plus qu’un produit alimentaire, il symbolise notre culture, notre savoir-faire, la diversité et la couleur de nos terroirs, la variété des races d’animaux qui ont façonné les paysages ainsi que notre réputation gastronomique dans le monde.

Si personne ne s’étonne de voir le vin placé au rang des grands produits culturels, qu’en est-il du fromage ?

Qui connaît les grands crus de fromages ? Où trouve-t-on des cartes de fromages dans les restaurants et des cavistes qui conseillent les clients ? Y a-t-il une presse spécialisée dédiée au fromage ?

Cette journée est là pour éviter la banalisation de ce produit hautement symbolique de notre héritage culturel.

Alors que le fromage au lait cru devient le nec plus ultra dans les pays étrangers en Espagne, au Portugal, dans les pays qui furent les plus grands ennemis du terroir comme les États-Unis, le Canada ou l’Angleterre, il est encore trop souvent marginalisé en France. Malgré les AOP et AOC, les volumes diminuent par rapport au fromage industriel.

Profitons de cette journée pour aller à la découvertes de ces merveilles gustatives qui fleurent bon notre pays.

Catégories
journée

Journée nationale du fromage on va se régaler

Journée nationale du fromage
si elle est maintenue !

fete du fromage
journée nationale du fromage 2020

Ce 27 mars 2020, c’est la journée nationale du fromage.

La journée mondiale du fromage est, pour la France et de nombreux pays européens, l’occasion de mettre en avant les produits de leurs terroirs.

Enviés dans le monde entier, les fromages français présentent une qualité et une diversité totalement inégalée.
Pourtant, à l’instar des autres pays européens, la France voit son patrimoine menacé en raison de l’apparition de règles de plus en plus strictes sur la fabrication et qui poussent même certains fromages à disparaître (comme les fromages de montagne par exemple).

Les Français restent friands de leurs fromages, aujourd’hui encore 95% en consomment au moins une fois par semaine. On estime la part des produits fromagers à 7% du budget alimentaire moyen, et ils sont présents dans deux tiers des repas.

Beaucoup de fromages sont issus de petites entreprises et sont fabriqués sous appellation d’origine protégée (AOP), soit une production en France de près de 1 500 000 tonnes, dont 200 000 tonnes de fromage au lait cru.
Rare secteur en constante progression, l’industrie du fromage se veut continuellement à la pointe du progrès. La création de nouveaux produits est un bon indicateur de la vivacité du secteur même si la préférence des véritables amateurs va toujours aux fromages de terroirs !

Fromages de france AOC ou AOP

Catégories
livre journée

Journée mondiale du livre et du droit d’auteur 2020

Kuala Lumpur nommée capitale mondiale du livre 2020

Journée mondiale du livre et du droit d'auteur 2020 2
séance de lecture en famille à Kuala Lumpur

La ville de Kuala Lumpur (Malaisie) a été nommée Capitale mondiale du livre pour l’année 2020 par la Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, sur la recommandation du Comité consultatif de la Capitale mondiale du livre.  

Cette journée est considérée comme un mondial du livre.

Kuala Lumpur a été choisie en raison de son action en faveur de l’éducation inclusive, d’une société fondée sur la connaissance et de l’accès de tous à la lecture. Elle a pour slogan « Kuala Lumpur Baca intégrer par la lecture ».

Le programme d’activités s’articulera autour de quatre axes : la lecture sous toutes ses formes, le développement d’un secteur du livre, l’intégration sociale par le livre et l’accès au numérique et l’autonomisation des enfants par la lecture.

Parmi les événements et activités prévus figurent la construction d’une ville du livre (le complexe Kota Buku), une campagne en faveur de la lecture à destination des usagers des trains. s’y ajoute une action pour le développement des services numériques et un accès facilité des personnes handicapées à la Bibliothèque nationale de Malaisie, ainsi que le développement de nouveaux services numériques pour 12 bibliothèques publiques situées dans des quartiers défavorisés de Kuala Lumpur.

L’objectif de la ville est de favoriser une culture inclusive du livre (Une ville qui lit est une ville qui se préoccupe des personnes), en améliorant l’accès aux livres de tous les habitants.

Son programme ambitieux pour la Capitale mondiale du livre fait écho à la Vision 2020 pour Kuala Lumpur et au projet de cité écologique baptisé « Rivière de vie », qui prévoit la création de librairies et de bibliothèques en plein air à proximité des voies navigables de la ville qui viennent d’être réhabilitées.

Les célébrations débuteront le 23 avril 2020, à l’occasion de la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur.

Pourquoi le 23 avril ?

Le 23 avril 1616, disparaissaient Cervantès, Shakespeare et Garcilaso de la Véga dit l’Inca.

Ce 23 avril marque aussi la naissance ou la mort d’éminents écrivains tels que Maurice Druon, K. Laxness, Vladimir Nabokov, Josep Pla ou Manuel Mejía Vallejo.

Chaque année, la ville nommée Capitale mondiale du livre s’engage à promouvoir les livres et la lecture et à mettre en œuvre des activités tout au long de l’année.

Kuala Lumpur est la 20e ville à devenir Capitale mondiale du livre depuis 2001. Les lauréats des éditions précédentes sont :

  • Madrid (2001),
  • Alexandrie (2002),
  • New Delhi (2003),
  • Anvers (2004),
  • Montréal (2005),
  • Turin (2006),
  • Bogota (2007),
  • Amsterdam (2008),
  • Beyrouth (2009),
  • Ljubljana (2010),
  • Buenos Aires (2011),
  • Erevan (2012),
  • Bangkok (2013),
  • Port Harcourt (2014),
  • Incheon (2015),
  • Wroclaw (2016),
  • Conakry (2017),
  • Athènes (2018) et
  • Sharjah (2019).

La candidature de Kuala Lumpur a été actée par le Comité consultatif de la Capitale mondiale du livre composé des représentants de l’UNESCO, de l’Union internationale des éditeurs (UIE) et de la Fédération internationale des associations de bibliothécaires et d’institutions (IFLA).

World Book and Copyright Day 23 April UNESCO

Pour plus d’informations, https://fr.unesco.org/capitale-mondiale-du-livre
https://fr.wikipedia.org/wiki/Journ%C3%A9e_mondiale_du_livre_et_du_droit_d%27auteur